IT SIDES | Internet: une technologie plus rapide autorisée
1896
single,single-post,postid-1896,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,

Internet: une technologie plus rapide autorisée

Un comité d’experts indépendants, placé auprès de l’Autorité des télécoms (Arcep), a donné son feu vert vendredi pour introduire la technologie VDSL2 qui permet d’avoir un internet plus rapide.

Ce comité d’experts du réseau « cuivre » (soit le réseau ADSL qui fait transiter internet) est un comité d’experts indépendants qui regroupe plusieurs opérateurs – dont France Télécom, qui est propriétaire du réseau cuivre en France – ainsi que des équipementiers.

Le VDSL2 permet d’augmenter « de façon significative » le débit par rapport à l’ADSL et permet d’avoir un débit maximal de 100 megabits/seconde, contre un maximum de 16 actuellement, résume le communiqué diffusé par l’Arcep.

« Les logements et locaux professionnels qui pourraient bénéficier d’un service haut débit plus performant grâce à l’utilisation du VDSL2 représentent environ 16% des lignes (soit environ 5 millions) et sont principalement concentrés dans les zones qui ne feront pas l’objet de déploiements en FTTH (la fibre optique jusqu’à l’abonné) à court terme », est-il indiqué.

Une expérimentation va être lancée dans deux départements, la Dordogne et la Gironde, afin de « permettre aux opérateurs tiers de tester l’ensemble des processus des offres de gros dans le cadre de l’utilisation du VDSL2: commandes, livraison et identification des difficultés ». France Télécom devra ensuite proposer aux autres acteurs de nouvelles offres de gros incluant la VDSL2.

« Dans l’hypothèse où aucun contretemps ne viendrait retarder les dernières étapes nécessaires à l’introduction du VDSL2, cette technique pourrait être utilisée par les opérateurs sur l’ensemble du territoire au cours de l’automne 2013″, selon le communiqué.

No Comment

Post A Comment